AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un marocain au Laois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un marocain au Laois   Sam 5 Avr - 19:20

________________________________________

From: mounir idrissi [mailto:mounir.idrissi@gmail.com]
Sent: Friday, April 04, 2008 6:01 PM
To: Dr. Jauad EL Kharraz; AZZOUZ HECHAM; Wadie; Fouad DEBDI; CJ_GTA Gangster; grihats@googlegroups.com
Subject: Laos, Motobike, Waterfalls & Caves

Motobike, Waterfalls and Caves, c'etaient mes deux dernieres semaines au sud du Laos.
Il me restait deux jours de visa et j'avais peur qu'on me refuse
l'entree, mais Hamdulah l'officier me pose tout simplment la question
habituelle: "How many days you stay in Lao ?" et il me prolonge le visa
de deux mois.
Je poursuis mon voyage a Si Pha Don qui signifie les 4000 islands, un
petit paradis sur terre. C'est une province qui se trouve au sud du
Laos a la frontiere Cambodgienne traversee par le Mekong. Je fais
escale a Don Det, l'Ile la plus touristique avec sa voisine Don Khon
(un peu plus calme). Je cherchais un bangalow dans le cote qui fait
face au coucher du soleil, "full, full, it's full": c'etait la reponse
de tous les guest houses et je finis au milieu de l'ile chez Boun Song
Guest House qui m'as reserve un petit bangalow rustique du bon cote.
Certains touristes se reposent sur une petite plage avec les buffalos,
les montagnes du Cambodge sont en face, de nombreuses petites ilots sur
le Mekong, les pecheurs sont de retour et le coucher du soleil est
sublime. Boun Song etait tres content de me voir arriver et pour me
souhaiter la bienvenue, il m'offre 4 bracelets en tissu blanc, deux
dans chaque main en me disant: "You my friend, I love you, You love me"
et il repetait cette phrase a chaque fois il me voyait. Au diner (Riz
et poisson), il me demande si je suis interesse de partir avec lui a la
peche au delta du Mekong (50.000 Kip), sans hesitation, je lui reponds
oui et nous fixons rendez-vous le lendemain matin a 10h. Apres le
petit-dej, j'attendais qu'il me fasse signe, une heure apres, j'irai le
voir et il m'annonce qu'il n'a pas envie de partir aujourd'hui.
Les Laotiens sont tres differents des Vitenamiens, pas de
precipitation, pas de stress, pas d'harcelement avec les touristes, on
fait la fete tout le temps, matin midi et soir, il suffit d'un petit
evenement et c'est parti, les BeerLao coulent a flot et on dance sur la
musique Lao ou Thai. Ils preferent avoir une bonne qualite de vie que
de courir toute la journee, ils ont pas trop succombe aux charmes
factices de la civilisation. La vie d'un Laotien me rappel beaucoup la
vie d'un vrai Tangerois, playa w hafa w espagna.
Apres la surprenante decision de Boun Song je pars aux larges et tres
puissantes cascades de Li Phi a Don Khon, je reussis a trouver une
petite plage pour la baignade et ca fait du bien surtout qu'il faisait
tres chaud. Dans l'apres-midi, je pars avec deux Italiennes de Rome
dans un petit sampan pour observer la petite population des dauphins de
l'Irrawady, une heure de voyage entre les differentes ilots jusqu'a la
frontiere Cambodgienne, nous avons pu observer deux dauphins de loin,
ils aiment pas trop le contact avec les humains, On les chassaient pour
leur huile et le Cambodge est tout proche.
Le lendemain matin, je prends un bus non VIP pour Pakse avec l'idee de
partir explorer le plateau des Bolovens, le bus laotien est tres lent
et moins confortable et moins cher aussi, on se sent tres proche de la
pouplation qui achetent a manger dans chaque arret et partagent la
bouffe avec les routards dans une ambiance tres sympa. Pakse est la
capitale de la province de Champasak, touristiquement on trouve pas
grande chose a part quelques Wats mais c'est un bon point de depart au
plateau et au monument pre-angkorien Wat Phu, je fais escale chez
Sedone Guest House situe sur Sedon River qui coupe le grandiose Mekong
un peu plus loin, le receptionniste m'acceuille avec une grande
indifference, on dirait qu'il n'a pas envie de bouger de son canape (un
vrai tangawi mekiyef), au contraire les indiens de chez Nazim
Restaurant ou Jasmine Restaurant (excellente bouffe) etaient plus
actifs et tous les serveurs m'entouraient pour prendre note de mon
choix. Le soir, j'ai prepare mon circuit de 6 jours avant d'aller voir
Lankham Hotel qui propose de belles motos aux touristes diserant partir
au plateau (80.000 Kip/Day).
1er jour, je prends la route vers Saravan, je fais un detour vers une
cascade tres frequentee par les touristes thai ou on peut visiter un
village ethnique qui propose beaucoup de handicrafts aux touristes. a
85km de Pakse, je m'arrete a Tat Lo, un petit village qui fait le
bonheur des touristes cherchant une belle esacpade dans la nature, on
peut y passer la nuit dans des beaux bangalows construits juste a cote
des cascades ou on peut aussi faire du "Elephant Ride", deux femelles
pourraint vous emmener la ou vous etes incapable d'y mettre les pieds.
J'ai continue mon voyage vers les cascades de Tat Soung qui se trouvent
a 10km de Tat Lo en saluant d'inombrables enfants qui reviennent de
l'ecole. En arrivant un gang de petits gamins etaient tres contents de
me voir arriver car il fallait que je passe dans leur village, trois
parmi eux, plus sportifs et plus rapides m'accompagnaient en courant
afin de me montrer le lieu: une immense falaise avec un tres faible
debit a cause de la saison seche. La vue est spectaculaire de haut mais
Il fallait faire vite avant la tombee de la nuit et trouver un guest
house a Saravan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un marocain au Laos (2)   Sam 5 Avr - 19:21

2eme jour, je rebrousse le chemin de 50 km car y a pas de route directe
pour rejoindre Sekong, j'ai passe toute la journee a rouler a cause du
mauvais etat de la route entre Ban Ben et Tha Theng, on parcourt
beaucoup de plantations de cafe et de the en s'enfoncant dans la
jungle, le Lao Coffee est trop bon et tres renomme . Le soir au dinner,
je rencontre Michelle, une aventuriere retraitee, ex-enseignante a
Bordeaux qui fait le voyage au Laos pour la troisieme fois, elle etait
plus interessee par le trajet Sekong - Attapeu en bateau le long du
Sekong River, mais faute de touristes (entre 50$ et 80$ par bateau),
elle me demande si elle pourra m'accompagner aux immenses cascades de
Katamtok et j'ai repondu: "oui sans soucis", au fond de moi je voulais
dire non, je voulais pas risquer sa vie a cause d'une chutte surtout
qu'il y a 20 km a traverser dans une tres mauvaise piste au coeur de la
foret. Apres le dinner, nous sommes partis feter avec les Laos "la
journee de la femme" qui s'est prolongee jusqu'au 2h du matin.
3eme jour. Michelle me reveille a 8h du mat, apres le petit-dej, nous
partons a la decouverte des cascades au sud de Sekong, la premiere
moitie du trajet etait sur une route goudronnee avec pour seuls
obstacles des poules, des chevres, des cochons et des buffalos. Les
deux premieres cascades etaitent relativement faciles a trouver, apres
une belle baignade avec les petits enfants du village, nous poursuivons
le chemin au fin fond du plateau des Bolovens esperant situer la
cascade de Nam Tok Katamtok et pour corser le tout, elle n'est pas
indiquee contrairement a la plupart des cascades. Un seul indice a
notre disposition: elle se trouve a 18km environ en comptant du debut
de la mauvaise piste apres 3 ponts. En y arrivant, J'ai trop prie a
partir du km zero, j'avais trop peur pour Michelle, j'ai roule tres
doucement et parfois je lui demandais de descendre et de marcher car la
piste est tres mauvaise: des pentes pleines de bosses, de terre et de
cailloux. Apres 1h30 nous observons une autre cascade, pas celle que
nous recherchons, celle-ci masquee par la vegetation. Bien decides a la
retrouver, nous demandons notre chemin a quleques motobikers que nous
croisons, enfin nous tentons de nous faire comprendre, resultat un
detour de 9 km plus loin. Sous la colere et la peur de la tombee de la
nuit avant la localiser, nous faisons marche arriere au km 18, et Rebi
me3aya je la vois de loin tres bien cachee dans la jungle. Quelle
immense joie nous avions dans le coeur, nous reussissons a trouver un
tres bon view point, nous sommes loin de la chutte mais on la voit
entirement, elle est tres belle, elle fait 120m de haut situee sur la
montagne en face. Nous restons 20min a profiter du spectacle car il est
16h15 et nous devons refaire les 20 km en arriere dans la foret
esperant que Michelle trouvera un bus qui la ramene a Sekong puisque
elle a paye sa chambre et moi je repartirai seul plus vers le sud a
Attapeu, 50km plus loin. Au chemin du retour, j'avais plus de
connaissance sur les passages difficiles situees entre la cascade et
les trois ponts, content de les depasser je rassure Michelle en disant
que le reste est plus facile. Un moment le long d'une descente pas
difficile, je crie: "Y a quelque chose qui bloque la roue d'avant", et
avant de terminer ma phrase et avant meme d'essayer de freiner, le pire
est arrive et nous faisons une chutte monumentale, plus grave que celle
que j'ai eu aux pistes du Cambodge, nous avons glisse 5m environ, sur
le coup j'ai pense que mon genou est fracture et que je pouvais pas me
lever, j'ai demande a Michelle si ca va et elle me repondait qu'elle a
mal au-dessous des cotes, Hamdulah elle etait plus chanceuse car elle
est tombee sur son petit sac a dos qu'elle gardait devant. Moi j'etais
moins chanceux, une grande blessure au coude, au genou et au niveau des
cotes. Quelques jeunes qui passaient en moto ont bien rigole en nous
voyant dans cet etat et ils ont continue leur chemin sans nous demander
si on a besoin d'aide, tres bizzare. Tout ca, a cause du dispositif de
verouillage "High Tech Locks" de la moto situe au niveau de la roue
d'avant qui a bouge de sa place sous l'effet des vibrations produites
par la mauvaise piste, du coup la barre de verouillage a coince la roue
d'avant, mais quel mauvais ingenieur 7emar qui a pense a une telle
solution. Couverts par la poussiere, nous repartons sous une legere
pluie esperant trouver un bus pour Sekong. En arrivant au croisement,
un jeune bourre venait nous taquiner et aucun vehicule ne passait
pendant 15min. Inquiet par mes blessures et celle de Michelle, j'ai
reussi a la convaincre de partir avec moi a Attapeu car elle trouvait
que c'est bete de payer deux chambres d'hotel. J'ai bien fait car en
route nous n'avons croise aucun bus et tres peu de voitures, je roulais
plus vite esperant que le dispositif tient a sa place et que la nuit
tardera a tomber. Je voyais plus rien a 10km d'arrivee, les gens ne
reparent pas la lumiere de leurs motos ou de leurs velos et c'est tres
dangereux, rir Rebi kayehefed w salam. Apres 1h30, nous nous arretons
au premier guest house a Attapeu, Le personnel etait tres inquiet en
nous voyant arrives dans cet etat et nous demandaient si tout va bien.
Apres le dinner, la directrice (moitie Francaise moitie Laotienne, elle
n'a jamais visite la France) et Truc Pam, nous offrent des medicaments
pour desinfecter et soigner nos blessures.
4eme jour, Le lendemain matin, je revois Michelle au le petit-dej et
j'ai essaye de minimiser les evenements d'hier et que Hamdulah nous
sommes toujours em bonne sante, Je la reconduis au bus station, elle me
dit en me saluant: "Tu es comme mon fils", ca m'as fait plaisir et je
suis sur que la journee que nous avions passe ensemble restera gravee
dans sa memoire. Je suis retourne au Guest House, Truc Pam me propose
des soins, Elle est Vietnamienne de Saigon, tres gentille et tres
douce, elle garde toujours le sourire, elle cherche a s'installer au
sud du Loas avec son mari. Je lui demandais de me preparer le cafe Viet
et nous restons discuter de beaucoup de choses. Elle est tres fiere
comme tous les Viet, Une fois elle est parti demander le Visa pour USA
car son fils y habite, le consulat lui a pose la question habituelle
"Why do u want to go to USA?", elle lui repond "Why I do not go to USA
if I have money", elle est geniale cette dame, j'ai oublie le temps en
lui parlant et il m'as pense aux bons moments que j'ai passe au
Vietnam. A midi. elle m'offre une petite trousse de medicaments et de
pansements avant de reprendre la meme route qu'hier dans l'autre sens
pour aller a Paksong, les 50km jusqu'au croisement et apres 80km dans
la jungle. J'ai soigne ma moto avec les pansements de Truc Pam ou
serrant avec toutes mes forces le dispositif de verouillage. J'ai fait
une halte de 30min au meme view point en face de Nam Tok Katamtok (au
km 18 sur les 80), je continue pour Paksong, Je passe a travers des
cultures de je sais pas quoi, des odeurs (bois, fleurs, feux, braise,
terre...), des villages, des grandes meres qui fument dans des pipes
geantes, des animaux et le pire etait de se retrouver dans un
croisement sans aucune indication, il fallait soit attendre qu'un
motobiker passe ou faire travailler son intuition et se renseigner
apres dans un village plus lointain. J'arrive a Paksong a la tombee de
la nuit et je passe la soiree avec Silong qui fetait la journee de la
femme tout seul en chantant du Karaoke.
5eme jour, des cascades, encore des cascades, je pars doucement mais
surement pour trouver d'autres. Elles sont differentes les unes des
autres, Certaines sur 7 etages comme Tat Kamdeu, d'autres hautes de 40m
comme Tat Niang, mais ma preferee est Tat Fan, qui se trouve dans un
cadre paradisiaque, insolite et tranquille, elle sort de la montagne,
puissante, une hauteur de plus de 100m, je resterai longtemps a
regarder l'eau degringoler au milieu de cette toute vegetation, ces
endroits sont si idylliques qu'il est difficile d'en partir.
6eme jour, Les sabaidi (Bonjour) et les sourires m'accompagait vers
Champasak, nous prenons un petit radeau de fortune assez costaud pour
porter deux motosbikes et leurs pilotes qui vont avec. Le temps de
traverser un ptit bras du Mekong et de renfourcher mon engin, j'arrive
au Vat Phu Champasak, un ancien sanctuaire khmer aux pieds des
montagnes. D'en bas, le site ne paraît pas exceptionnel mais après
avoir gravi les nombreuses marches qui composent le site, la vue et le
cadre se révèlent très sympathiques (tout de même pas à la hauteur de
Angkor ;-)).
Durant ces 6 jours et à mon grand étonnement, j'ai donc parcouru plus
de 700 km ! Mais tout ce chemin, les cascades, les villages, les
forêts, les rencontres, les sourires quasi-systématiques et les galères
aussi m'ont laisse tout plein de paysages, d'images et de souvenirs
inoubliables !
Apres Pakse, je me suis dirige vers Savanakhet dans un bus Laotien
cette fois-ci dans une ambiance karaoke et folklo, des sacs de ble sont
alignes le long du couloir et on continue a charger les marchandises
sur le toit du bus. Le soir, les restaurants ambulants prennent place
au bord du Mekong dans une ambiance plus calme et la Thailande juste en
face de l'autre cote de la riviere attire les laotiens qui la regardent
comme les tangerois regardaient l'Espagne f Sour Me3gazine. Le
lendemain je passe un short moment au musee des dinosaures, quelques
fragements d'os decouverts par une equipe Francaise sont exposes dans
un style typiquement Laotien. Au dejeuner, je lis dans Lonely Planet
sur "The Loop"", une etape originale au centre du Laos, un circuit de
500km a parcourir en moto en 2 a 4 jours au coeur du massif central du
Laos. Trop vite, l'envie de partir a l'aventure me gagne l'esprit et je
prends le bus pour aller a Tha Khaek. Le soir, je reserve mon lit dans
un dormitory chez Tha Thaek Travel Lodge: etonnante Guest House avec un
tres beau jardin, un bon diner autour du feu le soir, il est surtout
connu pour avoir le Log Book avec les recits des derniers baroudeurs
ayant fait la boucle (the loop) et donc trouver pas mal d'infos et de
temoignages. Tous les touristes (des jeunes) sont la pour une seule
raison: "The Loop", je prends une photo d'une carte bien detaillee dans
le livret faite par une touriste allemende et je m'assure que ma moto
est en bon etat avant d'aller me coucher.
1er jour, 8h30, je choisis d'aller visiter une pagode qui se trouve a
6km au sud de la ville avant de commencer le loop, histoire de tester
la moto avant le grand depart. 9h30 je commence mon periple par Road 13
direction la fameuse grotte de Tham Kong Lo, la route est en tres bonne
etat, on traverse beaucoup de villages et de ponts, le massif apparait
de loin. A 110km environ, on arrive a Vieng Kham et il fallait tourner
a droite pour prendre Road 8, la plus belle route du parcours, on
penetre au coeur des cliffs mountains, de hautes formations
montagneuses tres etranges, la route est magnifique et les virages sont
excitants. Il fallait pas louper le Sala view point a kilometre 36,
Quel panorama, Subhana Alah. A Na Him, kilometre 40 du Road 8, on prend
une route secondaire moins bonne mais plus agreable avec plein de
barrieres et de travaux de construction, 45 km pour atteindre le
village de Tham Kong Lo, je me renseigne plusieurs fois aupres des
locaux avant d'arriver vers 16h30 chez Mr Boun Guest House. 50.000
Kip/nuit, une chambre en bamboo & food included. 30min apres, je
pars me baigner a l'entree de la grotte qui se trouve 1km plus loin,
l'eau est turquoise et quelques petits jacuzis naturels ont rendu la
baignade plus agreable. Le soir je dine avec un couple Australien et
nous passons la soiree a discuter des Laotiens et les differences entre
les cultures.
2eme jour, Je me reveille tres tot, 6h du mat est l'heure du pointe au
village, forte musique et les enfants sont prets pour l'ecole. Apres le
petit dej et le rituel du bracelet en tissu blanc, j'ai attendu une
heure esperant l'arrivee de 2 touristes afin de partager les frais de
la pirogue (115.000 Kip/ pirogue, maximum three people). Tham Kong Lo
est une grotte calcaire de 7km de long, la pirogue est le seul moyen de
la parcourir, il faut absolument une torche, les deux allemends qui
m'accompagnaient etaitent plus prets au niveau materiel, mais c'etaient
les deux boatmen qui m'eclairaient le chemin quand il faut marcher. Ils
nous ont conduit au coeur de la grotte pour nous montrer de tres belles
formations rocheuses, Stalactites et Stalacmites, le niveau d'eau est
assez bas dans certains endroits, il faut descendre et pousser un peu,
c'est sublime comme voyage, il faut 3h pour faire l'aller/retour. A
12h30, je salue les boatmen et je rebrousse les 45km jusqu'au Road 8,
Encore 58km de bonne route avant d'atteindre Road 8b (110km en total)
qui fait peur a la plupart des touristes. Vers 16h, j'arrive a Lak Sao,
debut du Road 8b, j'ai bien rigole en apercevant un touriste qui
faisait la boucle dans l'autre sens, on dirait un soldat qui sort
vivant d'une sale guerre, on s'est echange quelques precieuses infos et
il m'as souhaite bon courage. J'avoue que j'avais peur d'une nouvelle
chutte, les 36 premiers km sont les pires, impossible de depasser les
20km/h, la piste est treeeeeees mauvaise, beaucoup de points de
constructions et les poids lourds me couvraient de poussiere, parfois
je roulais en esperant que c'est le bon chemin au milieu de la foret.
Hamdulah, content d'arriver a Tha Then qui se trouve a 53km de Lak Sao
juste apres le coucher du soleil, mes vetements, mes lunettes, mes
chaussures, mon sac a dos et la moto, tout etait orange. Quelle joie,
le Guest House propose de beaux bangalows avec des douches, je dine
avec un new zelandais et deux Australiennes, ils sont tres sympas et
font le loop en sens inverse.
3eme jour, je continue mon voyage par Road 8b, meme senario, poids
lourds, trop de poussiere et des virages 180, pas facile dans certaines
parties, le payasage est different, on penetre au coeur des forets et
quelques villages. Vers midi, j'arrive a la derniere etape du loop, la
Road 12, une tres belle route, elle ressemble beaucoup au Road 8,
limestone formations, high steep cliffs moutains & lot of
mysterious caves:Tham Nong Pha Fa (Buddha Cave), Tham Xieng Lieb, Tham
Aen (plus touristique). Je finis ma journee a Tha Falang, a swimming
spot, une belle baigande etait la meilleure chose avant de boucler le
loop.
Le soir, tres satisfait de cette aventure, je laisse un petit mot au
Log Book comme tous les voyageurs zaama. Le lendemain matin, je
traverse le Mekong au bord d'un ferry pour atteindre la Thailande
(Nakhom Phanom), la traversee a dure moins de 10min, une fois j'ai
franchit la douane, j'avais la meme impression lorsque j'avais franchit
le detroit de Gibraltar. La Thailande est tres developpe par rapport a
ses voisins. Le soir je pars a Bangkok dans un sleeping bus tres
confortable en pensant a mes deux prochaines semaines en Birmanie.
"Should you go?" C'est la question du Lonely Planet.
Oui, c'est ma reponse a Lonely Planet, ce recit est redige a Yangon,
l'ancienne capitale du Myanmar. J'ai pris trop de retard a mettre a
jour le blog, Y a tres peu de cybers coffees dans ce pays surtout apres
les evenements du Septembre 2007, et meme si on trouve certains cybers
a Yangon ou Manadaly, il faut etre tres patient pour ouvrir la page
d'acceuil Google.
je m'excuse aupres de tous qui me suivent pour ce retard, et je vous
donne rvd tres bientot inchAlah pour un nouveau recit detaille du
Myanmar.
Salam Alikom

----
For further information on Mounir travels, check out the following website:
http://idrissi.top-depart.com/
http://idrissi.top-depart.com/recits.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Z.
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 35
Ville,Pays : Paris, France
Ville au Maroc : Casablanca
Etudes/Emploi : Informatique
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Un marocain au Laois   Dim 6 Avr - 1:55

il s'appelle comment le marocain ?

_________________
Mehdi
Unir pour Servir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Bonjour Mehdi   Dim 6 Avr - 14:26

Bonjour Mehdi,

Comment vas tu? J'espère que très bien.

Le nom est bien indiqué dans chaque récit, son nom est: Mounir Idrissi [mailto:mounir.idrissi@gmail.com]; http://idrissi.top-depart.com/
http://idrissi.top-depart.com/recits.html

Bien amicalement,

Jauad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un marocain au Laois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un marocain au Laois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article à paraître dans un journal Marocain
» TCF pour Belge avec Bac Marocain?
» [TesT] Es-tu un vrai Marocain ?
» Mariage Marocain
» Tu es marocain(e) lorsque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Relations internationales :: Le Maroc vu par les autres-
Sauter vers: