AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Marocain en Cambodge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un Marocain en Cambodge   Mar 4 Mar - 17:35

http://idrissi.top-depart.com/laos/pakse/recits/ar-kun-cambodia-28380.html




Sabaidi,

J'ai voyage plus de deux semaines au Cambodge, pays des Khmers et Angkor Wat. j' ai
avance lentement dans ce pays , pas de transport de nuit a part un chauffeur
prive.

Le bus avance vers Phnom Penh, la
tete toujours au Vietnam, plein de bons souvenirs qui resurgissent dans ma
memoire. En arrivant aux portes de l'agence GST, les motobikers et les tuk tuk
m'entourent "Guest House Sir?". Perdu dans la foule, je commence par
rechercher une banque pour avoir des dollars, beaucoup de choses changent d'un
coup: L'argent, La langue ... et les gens. Une heure apres, j'arrive dans un
beau guest house situe sur le lac Boeung Kak, je reprends mon souffle en
contemplant un beau coucher de soleil, quelques gamins proposent aux touristes
un petit tour au lac dans leurs petites embarcations qui les supporte a peine
"Sir, tour one dollar".

Le soir, je pars faire un petit
tour dans la ville, c'est le Saint Valentin. tout le monde achete des fleurs
dans une ambiance joyeuse, mais trop vite, on se rend compte de la durete de la
vie des Cambodgiens, la pauvrete y fait rage, le salaire moyen est de 30
dollars. Enfants et familles dorment dans la rue, parfois sans manger toute la
journee, du point de vue sanitaire la situation est deplorable, la paludisme,
la tuberculose, la malnutrition tuent beaucoup de gens surtout dans les zones
rurales. Alors les humanitaires viennent pour offrir des soins et des
formations au personnel, mais beaucoup d'entre eux roulent dans de superbes
bagnoles et frequentent des endroits luxuriants!! mais malgré la pauvreté, le
peuple cambodgien est un peuple tres attachant. Ce n'est pas par hasard que le
Cambodge est surnommé le pays du sourire.

Le lendemain, je pars tot le
matin a SihanoukVille a 230 km de Phom Penh au sud ouest du pays sur le golfe
de la Thailande, elle se caracterise par ses plages de sable blanc qui font le
bonheur des touristes et surtout des familles khmers qui font construire plein
de guest houses au bord des plages. J'ai choisi un auberge a Occheutal Beach,
quartier des routards avec plein de bars et restaurants et des tarifs assez
bas, beaucoup de vendeuses animent l'ambiance le long de la plage en proposant
aux touristes food, manucurie, massage, bijoux...etc. J'ai passe l'apres-midi a
me bronzer comme les touristes de malabata dans les annees 80 zaama, mais trop
vite, l'envie de bouger me regagne l'esprit. Le jour suivant je pars decouvrir
les cascades de Kbal Chhay qui se trouvent a 7km de SihanoukVille downtown,
malheuresement le debit d'eau est faible a cause de la saison seche mais le voyage est beau dans la foret Cambodgienne, je continue mon voyage dans l'apres-midi vers Ream National Park, les petits enfants disent
"Hello" avec un grand sourire et ils sautent de joie quand on les
repond, C'est magnifique. J'arrive dans un village de pecheurs, je dejeune chez
un habitant (riz et poisson) avant de profiter de belles plages desertes. Le
troisieme jour, je pars avec Sepan (Une manucureuse Cambodgienne a Occheutal
Beach) a Otres Beach, nous y restons 1 heure car elle peut pas se permettre des
vacances surtout apres son divorce avec un mari alcoolique et doit bosser dur
pour nourrir ses deux gosses. Le soir je tente une experience tres
interessante: se faire masser par des non voyants, une tres bonne idee qui leur
permet d'avoir un boulot et de gagner leur vie, ils travaillent 7/7 et la
seance coute 5 dollars/heure. Je finis la soiree avec Sepan et Sovath qui
m'offre un bracelet couleur Cambodgien et un deuxieme couleur marocain, elles
sont tres sympas et mettent une bonne ambiance dans le guest house. Ar Kun

Le jour suivant, je rentre a
Phnom Penh en voulant savoir d'avantage sur les khmers Rouge, alors je pars a
Tuol Sleng Genocide Museum, ancien lycee transforme par les khmers Rouge en
centre de detention, de torture et d'execution entre 1975 et 1979. La prison etait
connue sous le nom de S-21 et sur les 20000 prisonniers, y avait seulement 7
survivants. On peut traduire Tuol Sleng par "Colline empoisonnee",
Pol Pot a la tete des khmers Rouge ont enferme dans ce lieu tous les opposants
au regime sur n'importe quel motif, les personnes enfermees etaitent aussi bien
des jeunes que des personnes agees, on trouve des femmes, parfois avaec leurs
bebes, des intellectuels, ouvrirs, ministres, diplomates cambodgiens mais aussi
quelques etrangers, parfois on y met des gens juste parcequ'ils portent des
lunettes. Dans les salles du musee, on voit beaucoup de tableaux affichant les
portraits des victimes, les khmers rouge photographaient les detenus a leur
arrivee et juste avant ou apres leur mort, alors que leurs coprs etaient
tortures, parfois presque meconnaissables. Les prisonniers passaient 3 mois en
moyen, apres ils sont transferes a Choeung Ek (Killing Fields) a 15 km de Phnom
Penh, synonyme de leurs executions, Aujourd'hui on y trouve des cimitieres
videes des dizaines de millies de cadavres, dans la Stupa au centre on trouve
environ 5000 cranes qui se reposent dans des vitrines dans une ambiance
musicale assez triste.

Pol Pot et son gouvernement ont
provoque la mort de pres de 3 millions cambodgiens, Pendant 4 ans ils ont fait
regner la terreur dans le pays en s'acharnant plus particulierement sur les
populations urbaines et les intellectuels. "Il vaut mieux tuer une vie
innocente que de laisser une vie coupable", c'etait le slogan des Khmers
Rouge. Bon j'arrete avec cette triste histoire car ca fait tres mal quand on
voit les portraits des victimes dans le musee. Le lendemain je pars decouvrir
l'ere royale du Cambodge, d'abord dans le musee national ou on trouve beaucoup
de sculptures de l'epoque de l'empire Khmers et ensuite le palais royal bati
sous le regne du roi Norodom, dont la structure des batiments est inspiree de
l'architecture Khmere, ce qui prouvent la grandeur de cette royaute. On peut
visiter aussi Wat Phnom, une temple se trouvant sur une colline haute de 27m au
centre de la ville, les singes font la grande attraction du temple et sont rois
du lieu. Dans les rues de Phnom Penh, on remarque beaucoup d'occidentaux,
notemment des hommes a plus de 60 ans qui viennent chercher une aventure
amoureuse, certains finissent par se marier avec une Cambodgienne qui a l'age
de sa petite fille malgre les nombreuses affiches: "Vous risquez le prison
si vous abusez sexuellement de nos enfants"... Alah Yeseter.

A Battambang, je rencontre un
ancien footballeur de l'equipe nationale du Cambodge, il me raconte histoire,
il a connu des annees de gloire en defendant les couleurs nationales et allant
jouer dans differents championnats etrangers, mais apres 1976 tout a bascule
dans sa vie, il s'est echappe au Vietnam afin de fuir le regime de Pol Pot,
mais quand il est revenu au pays en 1979, il decouvre que toute sa famille a
ete torturee et tuee par les khmers rouge (ses parents, ses 2 grandes soeurs,
sa femme et ses enfants), c'est tellemnt triste quand il raconte son histoire
que j'ai pas trouve de mots a lui dire. Maintenant il travaille dans a l'hotel
ou j'ai choisi de dormir pour la somme de 30$/mois, il dort sous un matelas
dans un couloir et m'explique qu'il aimerai bien partir a l'etranger car il
voit mal son pays se developper surtout qu'il est classe 153 sur 168 a
l'echelle du corruptionmetre.

Battambang deuxieme ville du
pays, est la ville la plus francaise du Cambodge avec ses maisons au style
colonnial a un etage, c'est une ville tres paisible coupee en deux par Sangker River
et la meilleure chose que j'ai deguste ici se sont les fruits shakes, ya
saaaaaalaaaam, sinon on y trouve en vente des plats bien prepares de spiders,
termites, tarantulas et d'autres insectes... Veeeery Amazing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un Marocain en Cambodge 2   Mar 4 Mar - 17:36

Le lendemain, je pars des les
environs de la ville en commancant par visiter Ek Phnom, une pagode, une enorme
statue de Buddha et surtout un temple tres vieux, qui a l'age d'Angkor Wat et a
besoin de restauration, j'enchaine par Phnom Sampeou, une montagne dur a grimper,
quelques pagodes et deux grandes armes d'origine russe et allemende mais
surtout un ensemble de grottes que j'ai pas reussi a trouver sous la chaleur
ettouffante utilisees par les Khmers rouge comme Killing Fields, mais une fois
arrivee au sommet, la vue sur la province est agreable et ca merite tout cet
effort. Je finis la journee a Wat Banan, encore 359 marches a monter, le temple
est construit au dixieme siecle, c'est une miniaturisation de Angkor Wat et
beaucoup de familles khmers viennent passer la journee ici. Le soir je rentre a
l'hotel, mon T-shirt noir est devenu orange, le voyage (en moto) etait casiment sur des routes en tres mauvais etat et tres
poussiereuses, surtout avec le passage des poids lourds et certains jeeps, il
vaut mieux se couvrir la tete car sinon on en prend plein les yeux et la
bouche.

Le voyage en bateau entre Battambang et Siem Reap sur le fleuve Sangke est l'une des
plus belles routes fluviales au Cambodge, j'ai achete le billet une journee en
avance, en plus je voulais que l'arrivee a Siem Reap et le jour avant les
temples d'Angkor soient differents. Un Jeep nous transporte 24km plus loin a cause
de la saison seche, le bateau ne peut pas partir du port de Battambang. Tout au
long du voyage (qui a dure 7 heures), on apercoit des
petits villages sur les deux rives, des elevages de poissons, les riverains qui
se baignent, les troupeaux dans l'eau, les monks qui viennent demander de la
nourriture, des pecheurs avec des filets utilisant d'etonnantes techniques de
peche, des champs d'agriculture sur les deux rives et on recoit comme
d'habitude les saluts des petits enfants qui n'arrentent pas de sauter ou de
courir a la vue des touristes. Une fois nous arrivons au lac Tonle Sap, le
bateau accelere et nous traversons une mer gigantesque et c'est tres beau. Nous
arrivons enfin vers les villages flottants avant d'arriver a Siem Reap.

Au debarcadere de Siem Reap, Je
vois un jeune homme monter au bateau en me disant: "1$ To Siem Reap",
ce n'est pas possible, la ville se trouve a plus de 8 km, mais le mtobiker
espere que je le choisisse pour la visite des temples car il sait qu'il est
formellement interdit toute location de mtobikes pour les etrangers. En
route, il m'explique beaucoup de choses et je lui dis: "do not worry, I
will go with you", il me repond: "Thank you, you offer a job to me,
you are my customer".

Apres l'installation au guest
house, nous partons pour acheter le billet (20$/1jour, 40$/3jours et
60$/1semaine), la queue est trop longue, je reussis a avoir mon billet 3
jours avec une photo collee dessus. Tres content, je pars avec Vey (mon
chauffeur et mon guide) pour boire un verre afin d'organiser les visites
pendant 3 jours.

L'empire Khmere est fondee par
Jayavarman II au debut du 9eme siecle, mais c'est Indravarman qui construisait
le premier temple montagne (Bakong), configuration caracteristique hindouiste
et representation du mont Meru, montagne mythique et centre d'univers chez les
hindous. L'empire s'est developpe en remportant beaucoup de batailles contre
leur premier ennemi: les Chams. Avec la construction de temples et surtout de
grandes travaux d'amenagement hydraulique donnant d'enormes bassins d'eau,
Suryavarman II construit au debut du 1eme siecle l'un des chef-d'oeuvres de
l'empire Khmere: Angkor Wat, le plus grand des temples du complexe monumental. Premierement
c'etait un temple hindou didie a Vishnu, apres il est devenu un temple
bouddhiste et c'est le seul temple qui est reste un important centre religieux
depuis sa fondation. Il est devenu le symbole du Cambodge, figurant dans son
drapeau national. Vers la fin du 12eme siecle, les chams, grands rivaux de
khmers occuppaient Angkor pendant 4 ans avant que JAyavarman VII en prenne
possesion en 1181. Ce Roi est considere comme l'un des grands rois de l'empire
Khmers, il fut construit beaucoup de temples comme le Bayon, Ta Prohom, et sa
capitale Angkor Thom.

Le circuit touristique est tres
long, les routes sont en bon etat et agreables a parcourir. Beaucoup de temples
sont beaux a visiter, mes preferes sont: Angkor Wat au Lever et au Coucher du
Soleil, Bayon avec ses tours aux quatre visages, Ta Prohm pour son etat
d'alternance des arbres et des pierres et Banteay Srei pour ses carvings tres
detaillees.

Apres 3 jours en compagnie de Vey
dans une bonne ambiance, je pars a Kampong Cham au sud, un grand detour car y a
pas de route directe pour atteindre la region de Ratanakiri a l'Est du Pays. Sans
regret, j'arrive dans cette agreable ville qui se trouve sur le fleuve du
Mekong, et je me repose chez une vendeuse de jus de canne de sucre en regardant
le Bamboo Bridge et ses passengers. C'est agreable, le pont est restaure tous
les ans a la montee des eaux du Mekong et il devient de plus en plus beau avec
le coucher du soleil. Le soir, au diner, je recontre un allemend qui s'est
deplace pour verifier si son argent est bien depense. Il fait des dons en
Allemagne a des associations qui aident les eleves cambodgiens dans leurs
parcours scolaires.

Le jour suivant, je pars dans un
mini bus a Bun Lung, capitale de la region de Ratanakiri. Manque de places, on
me donne un tabouret et je m'assoies au couloir comme 4 autres voyageurs, le voyage est agreable mais une fois on s'approche de Stung Treng, le tabouret n'est
plus agreable, la route est trooooooop defonceeeeeeee et j'avais pas envie
d'avoir mal au cul. Hamdulah apres 2h30, nous arrivons seins et saufs a Bun
Lung. Le coucher de soleil est treees beau et le soir, des millions d'etoiles
illuminent le ciel de Ratanakiri, on dirait une nuit dans le desert blanc en
Egypte. C'est trees beau.

Le lendemain matin, je loue une
moto et je pars aux casacades, Cha Ong is a hard Shower comme dit Lonely
Planet, ca reveille si on a toujours sommeil, par contre Ka Tieng et Kinchari
sont plus larges et on peut se baigner plus facilement. A la fin de la journee
je choisis le lac Yak Loum pour le coucher du soleil, c'est magnifique. Je me
suis bien amuse tout seul. Le soir je rencontre Laurence, une londienne qui me
raconte que c'est sa premiere experience de voyager solo et qu'elle a honte de
parler que Anglais et me parle d'une cimitiere interessante qui se trouve
a 40km loin de Bun Lung. Decide de la decouvrir, je me renseigne aupres
d'un guide et je pars en moto pour visiter cette cimitiere, La route est tres
belle, on traverse la jungle de Ratanakiri sur une piste tres difficile. Avant
d'arriver a Kachon je fais une chutte monstrueuse, on dirait Valentino Rossi
quand il a perdu son championnat du monde. Bon il fallait que ca arrive apres
les cours de Minh, sur le coup j'avais tres peur que le voyage s'arrete a cause d'une grave blessure surtout que j'ai reve la vieille que
je suis retourne a Tanger avant la fin du voyage. Mais Hamdulah w Rebi Kebir je
me suis bien sorti, une seule blessure au niveau du coude, je me suis rendu au
centre de sante du village, l'infirmier et ses assistants ont bien rigole en me
voyant arriver, je pense que c'est inconcevable chez eux que quelqu'un fasse
une chutte avec une moto, Il m'as soigne avec de l'Iodine tropical en me posant
quelques bandes sur mon coude pour une somme de 500 Riel (1 dollar = 4000Riel).


Kachon se trouve sur le fleuve
Sesan et la cimitiere se trouve dans un autre village qui se nomme Tampoun
situe de l'autre cote du River. Une autre histoire pour faire comprendre les
locaux que j'aimerai visiter la cimitiere et pouvoir negocier. Personne ne
parle anglais et la plupart des touristes font un voyage organise avec une agence. Apres quelques gestes, j'arrive a leur faire
comprendre le but de ma visite et je me rends au village avec un monsieur qui
propose la traversee a 5000Riel. La cimitiere est tres grande, une centaine de
tombeaux et devant chaque tombeau, on trouve des statues en bois ou en pierre
qui representent la vie du defunt. C'est etrange et rigolo... on voit beaucup
de status, femme enceinte, policier, pecheur ...

Apres une pause, je continue vers
le village de Veun Sai a 10 km de Kachon et je tombe par hasard sur un groupe
de pecheurs debout au centre d'un grand lac, ils font aucun geste en observant
les mouvements des poissons. Soudain tu les voit jetter leurs filets dans le
ciel et ramasser la peche dans les paniers. C'est incroyable.

Au retour a Bun Lung, une
nuovelle surprise m'attend, la moto tombe en panne a 4km de l'arrivee,
Hamdulah, oulad nass rir houma f had bled, un motobiker d'origine Vietnamienne,
un bras coupe meskine, me pousse avec sa moto jusqu'au centre de la ville. Alah
yereham walidine. Ce petit voyage reste l'un des plux beaux malgre ces
petits incidents. Je compte continuer inchAlah dans le meme esprit et partir
plus vers l'aventure et eviter le maximum les voyages organises en restant bien
attentif.

Voila, ce petit recit decrit
brievement mes 17 jours passes au Cambodge, je suis arrive au Loas y a deux
jours, a la frontiere, la police Cambodgienne ont compris que je suis
Colombien, car j'ai renouvelle mon passeport a Colombes dans la region
parisienne.

Merci a tous mes amis et a
tous les gens qui me suivent.

Salam Alikom


Mounir Idrissi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Marocain en Cambodge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article à paraître dans un journal Marocain
» TCF pour Belge avec Bac Marocain?
» [TesT] Es-tu un vrai Marocain ?
» Mariage Marocain
» Tu es marocain(e) lorsque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Relations internationales :: Le Maroc vu par les autres-
Sauter vers: