AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Marocain en Vietnam (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un Marocain en Vietnam (1)   Mer 13 Fév - 13:46

Vietnam - Saigon
de Mounir, le 08-02-2008 http://idrissi.top-depart.com/recits.html

Nouvel An a Saigon
Salam grihats,

Ca fait maintenant presque trois semaines que mon voyage avait commence
au Vietnam, je me suis plus habitue sur beaucoup de choses dans ce pays
sauf la bouffe dans la rue chez les restos ambulents, la plupart des
gens ne maitrisent pas l'anglais alors pour eviter Halouf et quelques
surprises comme les chiens a Sapa, je mange souvent dans les restos
ayant un menu en anglais. Le riz est une composante essentielle dans la
cuisine Vietnamienne comme tout pays asiatique, on peut le manger
nature ou melange avec des legumes ou de la viande et pour l'aroser, on
utilise la sauce de soja, beaucoup de variantes de soupes, la plupart
des vietnamiens mangent de la soupe aux noodles au petit-dej, on mange
aussi du poisson fermente comme entree (excellent), on trouve aussi
beaucoup de plats a base du squid: une sorte de calmar. Mais ce que je
prefere le plus est le cafe servi dans un verre d'eau bouillant pour
qu'il se refroidit pas, souvent accompagne d'un verre de the sans
sucre: cadeau de la maison.

Au debut je comprenais pas trop l'accent anglais d'un Vietnamien et
quand ils veulent me parler, ils disent: "He, you kiss me". Tres
surpris, je savais pas quoi repondre, surtout quand ca vient d'une
fille, en faite ils veulent dire "He, Excuse me", ou bien quand les
gens me demandent "Where are u from?" je reponds "Morocco", la plupart
me regardent etonnament et repetent "Monaco?" ou "Mototo?" ou
"Moroto?".

Ici, la vie se deroule principalement autour des motorbikes, on les
utilisent pour demenager (lits, armoires, pots, plantes ...), faire la
sieste, travailler, voyager, manger... C'est incroyable. Alors a cause
de la pollution, la plupart portent une serviette autour du visage, la
deuxieme raison c'est que les Vietnamiens ont un faible pour la peau
blanche, les femmes surtout les jeunes filles se couvrent le visage,
les mains pour rester blanche et plaire aux hommes, a tel point que
leurs proches ne les reconnaissent pas dans la rue.

Apres l'histoire du vol a Halong Bay, la police de Bai Chai (la partie
sud de Halong City) m'interpellent car ils ont arrete les deux garcons.
Il fallait inviter une traductrice car personne ne parle anglais chez
la police. Ils ont retrouve 1000 Bahts (environ 23 EUR) dans la poche
d'un des deux garcons et la traductrice m'as fait comprendre que les
deux garcons peuvent risquer jusqu'a 3 ans de taule. 9oultla: "Dis au
commaissaire, Alah yesamah dounia w Akhira". Le lendemain, la reception
de l'hotel me fait comprendre qu'il faut retourner voir la police,
cette fois-ci a Hon Gai (la partie nord de Halong City), le motorbiker
qui me ramene etait content car il va me facturer la duree d'attente.
Mohim, comme personne ne parle anglais et que la seule personne qui
parle francais est occupee , il fallait appeler un officier du service
immigration. L'officier me fait comprendre que l'inspector Gadget qui
me convoque est quelqu'un de tres important a Halong city (on dirait
une affaire d'Etat pour 170$), il me demande de rediger encore une fois
un rapport complet et tres detaille de ce qui s'est passe. Apres deux
heures de questions pour un champion, il me fait comprendre qu'il faut
plus d'epreuves pour condamner les garcons et il me demande qu'il faut
patienter pour me rendre les 1000 Bahts car il est oblige d'aller a la
banque pour estimer la valeur de l'argent en monnaie Vietnamienne, je
lui reponds que c'est pas la peine et que je suis presse pour retourner
a Hanoi et que j'ai deja pardonne les deux garcons a Bai Chai, il
insiste pour que je reviens l'apres-midi a 14h30. Au rendez-vous,
l'officier d'immigration m'informe que les deux garcons seront relaches
dans quelques jours et apres une dizaine de signatures il me rend les
1000 Bahts en me disant: "You are free".

Lonely Planet presente Halong City "If Halong Bay is a heaven, Halong
City can be a hell.", c'etait le cas pour moi, J'ai profite des baies
que 3 heures en plus le temps n'etait pas du tout a mon cote, alors je
suis reparti a Hanoi pour prendre de nouveau le sleeper Train direction
Hue.

Hue est une ancienne cite imperiale et actuellement est un
patrimoine mondial de l'UNESCO, elle etait capitale de la dynastie des
Nguyens qui ont gouverne le Vietnam au 17 siecle et se trouve sur le
fleuve Song Houng (fleuve des parfums) qui separe la ville en deux. En
route vers le Guest House dans un motorbike, la premiere chose que j'ai
remarque se sont les jeunes filles, elles sont presque toutes habillees
en blanc, on dirait des petits anges sur des bicyclettes, se deplacant
avec un orgueil et une fierte comme des paons males, "Zebidate,
spleucs" comme dit khouya Hicham. L'apres-midi, je suis parti visite la
citadelle: des palais, des harems, des cours, des salles d'acceuil et
de reunions, des pagodes, des bassins d'eau... l'architecture est tres
belle, mais reste beaucoup de travaux a faire afin de restaurer
d'autres palais detruits. Le lendemain, apres la visite de de la tombe
To Duc, un roi Nguyen tres puissant, je pars a Danang.

L'une des plus belles scenes du Vietnam est de voir les paysans
travailler dans les champs de riz, les pieds nus, noyes dans l'eau
toute la journee, ils dessinent la terre avec une grande delicatesse en
laissant des chemins de passage tres etroits dans un parallelisme
parfait, c'impressionant, la plupart ont le dos courbe, Alah yehessen
l3wane.

Danang m'as fait pense a Tanger, situee sur la mer de la Chine et
entouree de montagnes sur les deux extremites. La meilleure attraction
de la ville est le musee de l'art Cham: c'est un peuple a l'origine
hindouiste, ils sont venus de l'Inde et de la Malaisie et se sont
installes au Vietnam au 9eme siecle ida makdebetechi, ils se sont
convertis a l'Islam sous l'influence du commerce. A nos jours, ils sont
pas tres nombreux, a peu pres 100000 Cham qui vivent au centre du pays
et subissent beaucoup de descrimination comme d'autres ethnies
minoritaires du Vietnam. Le musee est tres interessant, on y trouve
beaucoup de status: des dieux hindouistes (Shiva, Sharavati, Ganesh,
Saraswati ), des danseuses, des animaux ... Aux alentours de Danang, je
pars visiter les Monkey Mountains situes a Son Tra Penninsula, le nom
est attribue par les soldats de l'armee americaine qui ont pense aux
oreilles de Mickey Mouse en les decouvrant: quelle imagination!! mohim,
la vue sur Danang est tres ineteressante et on voit mieux la plan de la
ville separee en deux par Han River. Le plus impressionnant c'est quand
les nuages couvrent les montages et prennent leurs formes. dans
l'apres-midi, un motorbike me propose de me guider aux marbles moutains
qui se trouvent a 8km de l'autre cote de la ville, j'ai bien fait
d'accepter et de partir avec lui. Se sont 5 montagnes et font reference
aux 5 elements essentiels de l'univers (Eau, Feu, Bois, Terre et le
metal), la plus interessante est Thuy son (water). A l'entree on peut
visiter beaucoup de shops de sculptures en marbre, c tres beau, les
artistes possedent une grande imagination et sculptent de nombreux
objets. A Thuy son, on trouve de nombreuses grottes, dans chacune
plusieurs status de Buddha et de nombreuses pagodes bien decorees. Au
sommet une vue magnifique sur le China Beach (30 km de plages desertes)
et sur les 4 autres montagnes.

Le lendemain je prends le bus local pour Hoi An, quelle spectacle. tres
rigolo, le bus ramasse les voyageurs le long du trajet, soudain un
voyageur monte avec 4 bicyclettes et je me retrouve coince entre les
marchandises et les Viet rigolaient et me conseillaient de ne pas payer
plus que 20000VND (8000VND pour un viet). La caracteristique de Hoi An
est ses vieilles maisons en bois epargnees des guerres avec des facades
souvent colorees en jaune, flaner au centre historique est un veritable
plaisir. Le marche central est tres riche aux mille produits, parfums
et saveurs, les vendeuses insouciantes des flashs des appareils photo
mettent une tres bonne ambiance em appelant les touristes a acheter
leurs marchandises. Beaucoup de style se retrouvent dans les rues de
Hoi An, Chinois, Japonais et Francais ont marque l'histoire de cette
cite inscrite patroimoine mondial de l'UNESCO. Le soir, Minh une
vendeuse de boissons me demande si je suis interesse par la location de
sa moto, je lui repondu OK a condition de me montrer comment la
conduire. Alors nous partons pour une seance d'apprentissage de 15
minutes avec un anglais "Beginnning one" et me voila, je conduis la
motorbike comme tout Vietnamien, je vous cache pas que j'ai failli
renverser une famille, Alah kayhefed w salam.

Le jour suivant je pars a My Son, c'est un ensemble de temples Cham, la
construction en briques rouges est assez remarquable, malheuresement
les plus beaux temples ont ete detruit sous le bombardement americain.
Le soir je fais connaissance de Fabrice, nous avons regarde la 2eme
mi-temps du match de Rugby Scotland # France. Le lendemain, nous
partons ensemble prendre un cafe, Fabrice habite la region de
Marseille, il voyage pour deux ans en Asie, US et l'Amerique de Sud,
c'est un artiste, il a un look qui ressemble au batteur du Groupe U2
(The Edge), chaque jour il trouve une nouvelle idee et l'envoie par
courrier en France, nous passons la moitie de la journee a parler de
nos premieres semaines de voyage, ca faisait longtemps que j'avais pas
parle Francais et ca tombait bien, en plus c'est un vrai BackPacker et
la discussion avec lui est tres interessante.

Le soir je prends le bus de nuit pour la premiere fois et je rencontre
Christelle et Lee, un couple francais de Perpignan qui ont repris
l'idee Paris - Saigon en deux chevaux, sauf que eux ils ont laisse la
voiture en Inde, ils sont tres sympas et ils m'ont fait un peu la
morale car je me laisse faire pour des histoires de 1000VND ou 4000VND
(leur blog http://christelle.lee.over-blog.com)
. Le matin j'arrive a Nha Trang et je retrouve le soleil pour la
premiere fois au Vietnam, la ville ressemble beaucoup a Danang mais
c'est plus chique, c'est une journee repos et il fait chaud, une petite
visite du quartier des pecheurs et l'apres midi playa w tba7er. le
soir, on dirait la promenade des anglais a Nice, tous les vietnamiens
ont sorti leurs plus beaux vetements et fetent le nouvel an "Happy new
year Vietnam".

Le lendemain je loue une motobike et je pars pour la decouverte des
plages et des iles aux alentours de Nha Trang, les paysages sont
superbes et les plages sont desertes, C magnifique. Le centre du
Vietnam est tres beau, pagodes, montagnes, lacs ... tout ca c tres
beau, mais ce qui est plus beau se sont les Vietnamiens, ils sont tres
sympas, disponibles, souriants et tres polis. Mais ce qui est
extraordinaire chez eux, c'est qu'ils sont tres attentifs aux petits
details, par exemple dans un resto, avant que je demande quoi que ce
soit, ils ont deja compris de quoi j'ai besoin avant meme de faire
signe au serveur. Incroyable!! Si les serveurs des cafes de Saint
Michel faisaient pareil... vive ElHafa w Hanafta

Ce recit est redige a Dalat, une ville tres charmante dans les
highlands centrales, Elle se trouve a environ 1500m d'altitude et le
printemps est la saison dominante, presque toute l'annee. Ici c'est le
meilleur endroit pour passer la luna de miel, la vallee d'amour fait
craquer plein de vietnamiens et de touristes.

Ce soir je prends le bus pour feter avec les viet le nouvel an a
Saigon. "Ho chi Minh never die" Une chanson ecrite par un motobiker.

Wa thalaw a grihats, a la prochaine inchAlah.

http://idrissi.top-depart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Un Marocain en Vietnam (2)   Mer 13 Fév - 13:47

Vietnam - La baie d'Halong
de Mounir, le 28-01-2008
Halong Bay

Xin Chao,Apres
une semaine en Thailande et une derniere nuit blanche a Bangkok (il
fallait pas rater le vol FD3700 a 6h55), me voila au Vietnam. J'etais
un peu inquiet pour cette destination vue tout ce qu'on m'as raconte et
le peu que je savais sur ce pays, en plus le Lonely Planet te donne la
chaire de poule quand il presente l'atterissage a Hanoi.J'ai
atteri lundi dernier vers 8h00 du matin, il fait froid a Hanoi, le
passage de la douane etait calme par rapport a ce que j'ai imagine,
sous la pression des chauffeurs de taxi, je retire 2 millions dong
(environ 90 EUR, c un peu casse tete l'argent vietnamien pour la
premiere fois) et je saute dans un minibus direction le old quarter. Je
dors le long du trajet et je me suis reveille sous les klaxons des
motor bikes. Si Hanoi doit etre champion de quelque chose, ca doit etre
les motor bikes, y en a plus de 2 millions pour une population de
3.400.000,ca circule dans tous les sens, et ca klaxone tout le temps,
la majorite roulent avec une serviette enroulee autour du visage a
cause de la pollution, c fou ici, jamais vue ca. Ayant du mal a
retrouver mon auberge avec mon grand sac-a-dos, un monsieur me propose
de me ramener avec sa moto contre 10.000 dong, Walah des sensations
fortes, mieux que le grand huit du parc Asterix, tres fort, Ce jour-la
je disais CHAHADA avant de traverser. Beaucoup des hanoiens utilisent
leurs motos afin de faire decouvrir la capitale aux touristes, il
suffit de marcher et a chaque instant t'entends: "Ohooooo, motobike,
motobike" et le soir certains te disent "ohoo, bamboo, viet ladies".
Apres avoir repris mon souffle, je pars decouvrir le "Old Quarter", c
le poumon de la ville, la partie la plus ancienne aussi (2000 ans), ca
bouge dans tous les sens, on y trouve beaucoup d'agences de voyage
et d'hotels pas cher (8$ - 15$), le grand marche de la ville, cafes,
restos, pagodes, maisons de l'epoque colonniale (la plupart ont un
style Francais) et des centaines de specialites, mais ce qui m'as
attire le plus se sont les vendeuses ambulantes avec leurs chapeau
conique, portant parfois un resto dans les deux paniers accroches par
un tige qui se tient sur l'epaule dans un equilibre parfait, elles
marchent avec un rythme tres sportif et proposent leurs marchandises en
disant: "Buy for mi..". Une autre caratcteristique de la ville est le
grand nombre de lacs, le plus connu est Hoan Kiem Lake, il se trouve
dans le Old Quarter, au centre du lac se trouve le temple Ngoc Son. Le
lendemain je pars avec une agence decouvrir la pagode des parfums, elle
se trouve a 70km de Hanoi, c un centre tres important des bouddhistes
du Vietnam, elle represente un complexe de temples et de pagodes, dans
certaines periodes, la paode acceuille jusqu'a 6000 fideles par jour.
Pour y aller, un bus (1h30) nous emmene dans un petit village dans la
province de Ha Tay, On poursuit le chemin en empreintant le sampan
(1heure) par la tres pittoresque et romantique riviere Yen. Le decor
est grandiose au milieu de falaises coiffees de verdure et surgies de
nuages. Apres pour les plus sportfis il faut monter pendant 1h30
suivant un sentier tres escarpe sinon y a les telepheriques. Le paysage
est tres beau surtout dans un foggy day meme si la montee n'est pas
evidente, un conseil, il faut avoir de beaux chausssures de trekking. A
la fin du trek, la recompense est magnifique, je me retrouve en face
d'une gigantesque grotte avec beaucoup de stalactites, a l'interieur
beaucoup de fumees odorantes que degage les offrandes des batons
d'encens. Had nass kaye3ebedou mikiyate ma3a koli 7tiramati, je
comprends rien. Le troisieme jour au Vietnam etait reserve afin
de mieux decouvrir la capitale, Ho Chi Minh Mausolee, Le temple de
litterature, le palais presidentiel et quelques pagodes... Apres un
bonne pause dans le old quarter je prends le motobike direction la gare
principale de Hanoi "Hang Co". Je pars dans le sleeper train, une
cabine de six personnes avec les viet pour Sapa, les plus riches
prennent les cabines de Express Victoria, des compartiments tres
luxuriants avec un service du Ritz Palace. Mohim, nous arrivons tous le
matin a Lao Cai pas loin de la frontiere chinoise, il fallait apres
prendre un minibus to SaPa (35km). Plus nous montons en altitude, plus
le brouillard recouve les montagnes. Le plus important pour moi etait
de rencontrer les deux grandes minorites de la region: H'Mong et Dzao.
Ca caillle a Sa Pa, c normal, car le village se trouve pas loin du plus
haut sommet du Vietnam et de l'Indochine: Fansipan (3143m). La
ville de Sapa est la reine des montagnes comme on l'as surnomme, les
francais l'ont surnomme les alpes de l'indochine, c un paradis poir les
trekkers. La grande attraction de la ville est son marche, tous les
minorites y viennent: H'Mong, Dzao, Red Dzao, Zay, Lao... un melange
d'ethnies et de couleurs, grands et petits parlent tres tres bien
anglais, ils ont appris grace au tourisme sans jamais aller a l'ecole. Je
pars en trekking dans un petit village qui se trouve a 4km du centre de
Sapa: Cat Cat, situe dans une vallee profonde, on y cultive beaucoup le
riz dans des terrasses. Les H'Mong sont tres sympas et aceuillants, c
vrai ils inssistent beaucoup pour qu'on achete leurs handicrafts, mais
ca reste dans une tres bonne ambiance. Au dejeuner je rencontre Shu
Tan, une jeune fille H'Mong active et tres fiere, elle est guide
touristique et consacre son temps libre a mettre en valeur sa culture.
Nous passons l'apres-midi a visiter le "stone forest parc" sous un
brouillard tres dense, apres avoir franchi les deux portes du paradis,
elle me propose de regarder un documentaire sur Sapa a l'office du
tourisme, Merci Shu Tan. Le lendemain, je pars visiter les Dzao dans un
autre village a 7 km de Sapa: Lao Chai. Les terrasses du riz sont plus
belles et en plus il fait beaucoup mieux qu'hier au point que certains
tourites ont mis leurs lunettes de soleil. En route je rencontre deux
femmes Dzao qui m'ont propose de me faire visiter Ta Va, c'est un
village mixte se trouve a 3 km de Lao Chai, red Dzao, Dzao et H'Mong y
vivent dans une grande complicite, chaque groupe a son dialecte, les
deux femmes m'ont explique le secret du foulard rouge sur la tete,
parfois sur un crane rase : Y avait un mythe qui racontait que les
hommes mouraient apres avoir mange un repas prepare par leurs epouses,
les femmes ont beaucoup cherche la raison et a la fin elles ont conclu
que c'est a cause de leurs cheveux qui tombaient sur le repas en cours
de preparation et depuis ce temps la les femmes Dzao portent le foulard
rouge.Le soir, je revois Shu Tan, cette fois-ci dans un costume
H'Mong, elle est magnifique avant de reprendre le chemin de retour a
Hanoi. Le matin je pars avec un groupe a Tam Coc, C'est le "Halong Bay
terrestre" comme disait Francoise, une touriste de la region
toulousaine qui n'a pas arrete de raller le long du trajet, car son
fils l'as appele a l'hotel pendant son absence. Hamdulah elle s'est
endormie au retour, merde elle s'est reveillee a cause d'un frein
sec... Mohim, Tam Coc est l'un des sites les plus connus du Vietnam,
inscrit patrimoine mondial de l'UNESCO, la vosote commence a Bich Dong,
une immense grotte dans la montagne qui regroupe plusieurs pagodes,
apres la balade se poursuit dans la riviere Ngo Dong dans un boat
pendant 2h, c impressionnant leurs facons de ramer, parfois avec les
pieds pour laisse les mains se reposer. Tam Coc signifie "Trois
grottes" et en effet on traverse trois grottes dans l'eau sous les
pitons rocheux. C extraordinaire.Derniere etape etait Hai Phong,
je pars a Hai Phong sous la colere, a cause des mensonges du manager du
"Real Daring Guest House" a Hanoi , j'y passe une demi-journee a se
balader dans la ville, tres sympa les coiffeurs dans la rue. Dans
l'apres-midi, je prends la route direction Halong City. En arrivant
vers 17h, on aprecevait a peine quelques rochers de la baie a cause du
bruillard. J'ai prie pour que le temps sera plus clement le lendemain,
pas de chance aujourd'hui, le temps est plus mauvais et on plus on m'as
pique 170$ a bord du boat, mauvaise journee. Je decide alors de rester
une journee de plus esperat que ca sera beauoucp mieux demain inchAlah.Drari tewahachetekoum bezaf, Hecham,
3ayel kherej awla mazal? Alah yekemel b khir. Wadie baraka matekenez f
flouss, cheriti Fenidaq.? Fouad, kayen chi Ikea? Jauad, chokrane bezaf
pour les news, Walh t'es meilleur que Reuters. Jean Pierre, ki dayra
jmima.? Hicham, bouss liya Elina men 7enikate.Merci pous tous qui m'ont ecrit, grace a vous encouragemments, le voyage continue. Salam Alikom

http://idrissi.top-depart.com/vietnam/la-baie-d-halong/recits/halong-bay-26889.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jauad
Membre MC
Membre MC
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 40
Ville,Pays : Antibes, France
Ville au Maroc : Tétouan
Etudes/Emploi : Information Responsible, EMWIS
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Good Bye Vietnam   Mar 19 Fév - 20:41

Cambodge - Phnom
Penh
de Mounir, le 19-02-2008
Good Bye Vietnam, http://idrissi.top-depart.com/cambodge/phnom-penh/recits/good-bye-vietnam-27843.html

Je commence par une tres bonne nouvelle concernant mon ami Hecham:
"Bienvenue, un petit tresor est venu men Rebi pour que votre coeur soit
rempli d'amour, Felicitations pour la naissance de Youssef, ".

La derniere semaine au Vietnam etait differente, plus belle et plus forte, des
rencontres qui donnent sens et saveur a la vie. Souvent la communication se
passait en deux langues mais on se comprenait en utilsant des gestes et
quelques mots que j'avais appris en Vietnamien. c'est merveilleux.

Apres Dalat, j'ai pris le bus de nuit qui va a Saigon car il fallait y etre
pour les festivites du nouvel an. Nous arrivons a Ho Chi Minh vers 3h30 du mat,
je squate dans un cafe jusqu'a 6h30 en attendant le lever du soleil, c'est la
meme situation a khay Hecham que nous avions connu a Palenque. Je prends le bus
direction Pham Ngu Lao situe au District 1 l'equivalent de Balamphu a Bangkok,
C'est l'endroit ideal pour les touristes qui cherchent le low cost, on y trouve
des vetements, DVDs, Souvenirs, artistes, photos de Ho Chi Minh, beaucoup de
bars, restaurants (Cuisine italienne, francaise, j'ai trouve aussi le couscous
algerien dans un resto...), Guest Houses, Travel agencies et des Vietnamiens
biensur, les idees ne manquent pas a Pham Ngu Lao meme si a Balamphu ils sont
plus forts a mon gout.

Cette fois-ci, J'ai choisi de fuir les auberges et d'aller dormir chez les
familles afin de decouvrir l'hospitalite Vietnamienne. A De Tham Street ou Bui
Vien Street, on voit beaucoup d'affiches "Rooms for Rent", des
familles qui transforment leurs maisons et offrent aux backpackers des chambres
de 5$ ou 6$. Je loue une petite chambre comme les chambres de reclusion pendant
un weekend pour les eleves non disciplines de l'EMI, no tv, shared Bathroom, la
dame est tres sympa, elle m'as laisse recuperer le sommeil dans une autre
chambre plus large avec satellite tv en attendant que la mienne sera liberee
par l'ancien backpacker. Je me reveille a 14h et je pars faire un petit tour
dans la ville, le soir je finis au boulvard Nguyen Hue, c un peu les champs
elysees de Saigon, C'est la fete, tout le monde est joyeux, les petits se
prennent en photo sur des tapis de fleurs et les couples se bousculent entre
eux en essayant quelques positions pour que la photo sera plus belle, Je me
suis perdu dans la foule et de temps en temps j'entends: "He u kiss me,
massas" ou bien "He, good ladies, Marijuana...", la plupart des
motobikers veulent faire plaisir aux touristes.

Spirituellement, le foyer vietnamien reste un lieu de culte, on trouve toujours
un petit genie ou une boite sous forme de maison ou y met des bougies, de
l'encens, des lumieres de toutes couleurs et des offrandes. Les plus aises
preparent un grand festin devant la porte de sa maison ou de sa boutique et
l'offre a Buddha apres avoir prie, ils sont impressionnants. Dans les quartirs
populaires, les femmes se baladent en pyjama, elles trouvent que ca fait un
ensemble homogene et se cassent pas la tete pour s'habiller avant de sortir, on
laisse toujours la porte ouverte, pas d'intimite, les jeunes femmes sont
souvent allongees par terre a regarder la tv et les plus agees sur des
fauteuils a manger de la soupe aux noddles, mohim rwina w salam, fine khalaw
Emsallah.

Le lendemain, je pars vers le sud au Deltas du Mekong, j'arrive a My Tho et je
decide de marcher face aux appels des motobikers, quelle mauvaise idee, je
marche 3km sous une chaleur accablante, tout est ferme "Happy new
year", soudain Rebi m'envoie Linh, elle m'invite chez elle et m'offre un
verre bien glace de Iced Tea, Hamdulah, merci Linh. Elle voulait m'aider en me
voyant chercher mon chemin dans le Lonely Planet et souhait que je parle un peu
anglais avec son frere qui voulait pas se reveiller. Elle m'accompagne jusqu'a
le port et je la voyait negocier les prix pour moi pour la visite des iles du
Mekong aux alentours de la ville, quelle gentillesse!! Mohim, L'histoire de
garantie sous peur que le bateau coule de la part de l'agence de voyage m'as
pas plu, je sentais une petite arnaque et Linh aussi, elle me conseille de
partir dans un ferry avec les Vietnamiens a Ben Tre qui se trouve de l'autre
cote de la riviere.

Le Mekong est grandiose, sa longueur es de 4900km environ, prend sa source sur
les hauteurs de l'Himalaya et traverse la Chine, la Birmanie, le Laos, la
Thailande, le Cambodge et le Vietnam. Apres Phnom Pen, le Mekong se divise en
deux branches et finit sa course dans la Mer de Chine en 9 deltas cequi offre
au sud du Vietnam une grande richesse agricole et rizicole en particulier. A
Ben Tre, je me repose chez une famille en achetant un coconut bien frais
(Chaque famille vietnamienne a son petit commerce devant la porte de la
maison), le pere de la famille a saute de joie quand il m'as vu et venu
discuter avec moi en vietnamien, nous sommes restes longtemps a rigoler, c vrai
il etait un peu bourre et attire par la barbe que j'ai laisse pousse, a un
moment j'ai compris qu'il voulait me dire en Vietnamien "Bin Laden is not
good".

Le jour suivant, je pars a Cai Be dans un collectivo, Linh m'as dit qu'il y a
un marche flottant la-bas moins touristique, dommage il fallait y etre tres tot
le matin et pas a 14h, alors je continue mon chemin a Can Tho (la plus grande
ville du delta du Mekong, elle se situe a 165km de Saigon) dans un autre
collectivo, nous traversons le pont de My Thuan qui se trouve dans la province
de Vinh long (mi-chemin entre My Tho et Can Tho), C'est incroyable l'immensite
du Mekong dans cette partie. Avant l'arrivee, nous restons bloques dans un
bouchon pendant 1h car il fallait prendre un ferry et traverser le Mekong,
l'attente etait agreable pour moi grace a Ginh, une fillette de 13ans qui monte
dans le bus avec ses parents charges de courses, elle lui fallait quelques
instants et elle venait me parler en Vietnamien, Elle m'as appris beaucoup de
mots que j'ai oublie malheuresement, le plus extraordinaire c'etait la
communication avec des gestes, ses parents m'ont invite chez eux a Ca Mau a 6h
de bus de Can Tho et je voyais dans les yeux de Ginh qu'elle voulait que je
vienne avec eux. Vers 20h30, nous arrivons au Ben Xe de Can Tho, ils m'ont
offert quelques fruits avec le sourire et je pars a la recherche d'un guest
house.

Ayant du mal a trouver une chambre apres 4 guest houses, une famille me propose
un mosquito pour la somme de 2$, c'etait tres sympa et plus interessant qu'un
auberge, sauf que vers 2h du matin, ils decident de faire l'amour et je pense
que tout le quartier etait au courant le lendemain matin, heusement ca durait
moins de 10 minutes. Ayant du mal a trouver le sommeil, je loue une moto a 5h30
du mat et je pars a Cai Rang, un marche flottant qui se trouve a 6km de Can
Tho, le plus grand du delta du Mekong. A 7h du matin, une flotille de pirogues
et sampans charges de legumes et fruits et quelques vaporettos touristiques
animent le marche, personnellement je prefere le marche flottant de Damnoen
Saduak au Thailande, plus accessible a pied et plus concentre. Vers 10h, le
marche se vide petit a petit, je decide alors de revenir a Vinh long, la ou se
trouve le pont de My Thuan (40km de Can Tho). En route, on dirait un pelerinage
des motobikes, des sensations fortes, surtout quand les poids lourds decident
de doubler, rir Rebi kayehefed w salam. Une fois sur le pont, la vue est a
couper le souffle, le Mekong se separe en deux grands deltas et beaucoup de
vietnamiens viennent contempler le coucher du soleil.

Le lendemain, je retourne a Saigon, derniere etape de mon voyage au Vietnam, je
visite The Museum of American War Crimes, c'est l'ancien nom et le musee se
nomme The War Remnants Museum pour faire plus joli. Rien de ca, car une fois
dans le musee, les images sont tres choquantes, coeurs fragils et ames
sensibles s'abstenir. C'est atroce, on voit les vehicules de guerre, bombes,
armes, une guillotine francaise pour executer les prisonniers et surtout
beaucoup de photos et d'images, c'est tres dur. A Saigon, on remarque beaucoup
l'architecture francaise, de tres belles maisons de style clonnial qui se
dressent le long de certains grands boulvards, quelques cathedrales bien
conservees, on voit aussi beaucoup de shops de massage (Facial massage, foot
massage, manicure, shampoo ...), cafes, hotels, bars, restos, touristes
(Certains essayent de suivre le circuit recommande par Lonely Planet, d'autres
ne se cassent pas la tete et achetent un city tour chez une agence de voyage),
plus de 3 millions de motobikes et 8 millions d'habitants, c'est la plus grande
ville du Pays.

Voyager au Vietnam n'est pas facil, c'est un pays qui revient de loin apres des
annees de guerre, il faut se laisser un temps d'adaptation, beaucoup de gens
achetent des circuits organises, les plus aventuriers font la traversee du pays
en velo. Me concernant, je garde en memoire la simplicite et la gentillesse des
gens aux chapeaux coniques, j'avais le coeur serre en prenant le bus pour le
Cambodge. La vieille, Yen me disait "To morrow, I do not see you
again.". Good Bye Vietnam. Cam
On.

A 15h, je me reveille a Phnom Penh et je me suis rappele de mon premier jour a
Bangkok "ou suis je?", meme sensation, "Same Same, but
different" comme dit un combodgien. Un motobiker me transporte dans un
guest house, en route je cherchais des femmes aux chapeaux coniques, j'avais
toujours la tete au Vietnam et je continuais a dire merci en Vietnamien. J'arrive
au Number 9 Guest House situe sur le lac Boeng Kak, basic rooms and nice
atmosphere. Le temps de dejeuner et de me reposer je pars decouvrir Phnom Penh.
C'est le Saint Valrntin et tout le monde offre des fleurs, mais on s'affronte
tres vite a la realite de la capitale, trop de misere et beaucoup de petits
gamins qui dorment dans la rue. Alah yehessen l3wane.

Le lendemain je pars a Sihanouk Ville, je vous raconte la suite dans un
prochain recit. Il est 23h35 et le cyber va fermer dans 25 min.

Salam Alikom.

Mounir Idrissi

http://idrissi.top-depart.com/cambodge/phnom-penh/recits/good-bye-vietnam-27843.html








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karoty
Nouveau Membre


Nombre de messages : 1
Age : 30
Ville,Pays : vietnam
Ville au Maroc : act
Etudes/Emploi : act
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Un Marocain en Vietnam (1)   Lun 31 Aoû - 12:31

What do you guys think about it?
demande taux pret personnel en ligne credit simulation Faire un pret immobilier en ligne avec un bon creditdemande taux pret personnel en ligne credit simulation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Marocain en Vietnam (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Marocain en Vietnam (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article à paraître dans un journal Marocain
» TCF pour Belge avec Bac Marocain?
» Vietnam : Explosion d’un engin non identifié (un avion)
» Méditation marchée au Vietnam
» Persécution de Chrétiens au Vietnam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Relations internationales :: Le Maroc vu par les autres-
Sauter vers: