AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au Maroc, ça coûte cher d’être honnête”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
justice
Nouveau Membre


Nombre de messages : 12
Age : 65
Ville,Pays : grenoble france
Ville au Maroc : nador
Etudes/Emploi : machiniste
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Au Maroc, ça coûte cher d’être honnête”   Mer 5 Déc - 13:34

http://www.telquel-online.com/300/interrogatoire_300.shtml



Au Maroc, ça coûte cher d’être honnête”


Azeddine Akesbi, SG de
Transparency Maroc
(AIC PRESS)

Antécédents













1956.Naissance à Fès.
1974.Départ pour Paris pour des études en Économie.
1982.Enseigne au Centre d’orientation et de la planification et de l’éducation (COPE).
1995.Mariage.
1997.Rejoint Transparency Maroc.
2003.Devient Secrétaire général de Transparency Maroc.


Smyet bak ?
Ahmed Akesbi.

Smyet Mok ?
Khadouj Slassi.

Nimirou d’la carte ?
Euh… C92911. Je n’ai pas vraiment la mémoire des chiffres, mais je pense que c’est ça.

Pour un homme qui jongle avec les chiffres, c’est un peu problématique…
Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies de stockage de l’information, on peut libérer la mémoire afin de l’occuper à des choses plus nobles, comme l’analyse par exemple.

Et que nous dit l’analyse des chiffres de la corruption au Maroc ?
Au niveau des données statistiques, le pays est clairement en stagnation. Le Maroc occupe actuellement la 72ème place dans le classement international de Transparency.

La corruption est-elle inscrite dans les gènes des Marocains ?
Non, c’est plutôt un problème qui découle du système actuel. La corruption a été utilisée comme un mode de régulation de la société. Imaginez un habitant de la campagne qui vient retirer un document administratif en ville. Il est évident que, si on lui demande de graisser la patte pour que ça aille plus vite, il va probablement pencher pour un “arrangement” plutôt que de refaire le voyage une deuxième fois, avec les frais que cela engendre. C’est un calcul économique rationnel. Les citoyens se retrouvent comme pris dans un traquenard.

Et vous, vous avez déjà donné un bakchich à un flic ?
ça ne s’est jamais produit et ça ne se produira jamais. Cet été encore, on m’a collé un PV pour un excès de vitesse que je n’ai pas commis. Je n’ai pas souhaité négocier avec le policier, j’ai donc payé les 400 dirhams d’amende sans sourciller. Que voulez-vous, ça coûte cher d’être honnête…

Et encore, vous, fils de bonne famille, vous avez les moyens…
Vous savez, quand vous militez, c’est autant d’argent que vous ne gagnez pas ailleurs. Je ne suis pas riche. Cela dit, je peux payer l’amende, alors que beaucoup de personnes modestes ne peuvent pas le faire. Quand vous demandez à un pauvre de payer pour se voir délivrer un certificat d’indigence, là, ça devient problématique. Ca revient à supprimer le peu de droits liés à la pauvreté.

Où en est le fameux projet de hotline pour les victimes de la corruption ?
En fait, il s’agit d’un projet inscrit dans le plan d’action du gouvernement, mais qui tarde à se concrétiser. Pour l’instant, nous avons mis en place une permanence chaque vendredi, pour accueillir les victimes de la corruption. Pour la petite histoire, la permanence est assurée par les avocats de Tétouan, eux-mêmes “punis” pour avoir dénoncé la corruption. C’est notre manière de les soutenir.

Que pensez-vous du Sniper de Targuist, qui a filmé des gendarmes en flagrant délit de corruption ?
Je pense que c’est une démarche intéressante, qui montre que la société commence à s’approprier la lutte contre la corruption. C’est l’expression sociale de la contestation. Si nous pouvions, nous encouragerions ce genre de démarches.

Qu’est-ce qui vous en empêche ?
Nous avons des responsabilités au sein de notre association. Notre combat se fait à l’échelle institutionnelle. Et puis, vous avez bien vu que la tâche n’était pas facile. D’ailleurs, le Sniper a souhaité garder l’anonymat pour se protéger contre les menaces physiques qui pesaient sur lui, car il n’existe pas de loi protégeant les témoins ou les dénonciateurs d’actes de corruption.

Vous prendriez votre caméra pour filmer des flagrants délits de corruption ?
Si l’occasion se présentait, pourquoi pas ?

Votre frère Najib, ainsi que votre sœur Assia, sont au PSU. Tous les Akesbi sont donc tombés, très jeunes, dans la marmite socialiste ?
Disons que dans la famille, nous avons une sensibilité clairement de gauche.

Vous n’avez pas parfois l’impression que votre travail ne sert à rien ?
Tous les soirs, je dors tranquillement sur mes deux oreilles. Je pense qu’il y a une lame de fond qui avance, même si elle n’est pas perceptible. Il m’arrive d’être découragé, mais je tiens bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au Maroc, ça coûte cher d’être honnête”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etablissements Militaires au Maroc.
» Comment se procurer livres classe et prof PAS CHER?
» Comment lâcher prise
» Liste des écoles de Commerce au Maroc
» Exercices à pratiquer pour lâcher prise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Actualités :: Politique-
Sauter vers: