AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce que l'on exporte et l'on importe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eddakrimos
Chef Rubrique "Projets au Maroc"
Chef Rubrique


Nombre de messages : 136
Age : 35
Ville,Pays : France, Paris
Ville au Maroc : Casablanca
Etudes/Emploi : Informatique
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Ce que l'on exporte et l'on importe   Mer 8 Aoû - 12:13

Source : L'observateur
Les échanges extérieurs du Maroc ont dégagé, au terme du premier semestre 2007, un déficit de 57,48 milliards de dirhams (MMDH) contre 47 mds DH une année auparavant, soit une aggravation de 22%, selon l'Office des changes.
Ce déficit s'explique par l'accroissement de 12,6% des importations (116,9 MdsDH au lieu de 103,8 MdsDH), au moment où les exportations n'ont progressé que de 4,8% pour atteindre 59,4 MdsDH, selon les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du Maroc pour la période janvier-juin 2007.
La hausse des exportations est intervenue sous l'effet de la progression de 19,8% des expéditions de phosphates et dérivés (9,6 MdsDH contre 8 MdsDH). Les ventes hors phosphates et dérivés se sont améliorées de 2,3% à 49,8 MdsDH, ajoute la même source.
Les principaux produits dont les exportations ont affiché des hausses durant le premier semestre 2007, sont les engrais naturels et chimiques (+56,9%), les tomates fraîches (44,7%), les crustacés, mollusques et coquillages (+11%), les articles de bonneterie (+6,7%), les phosphates (+10,1%), les chaussures (+18,1%, évidemment. D. Jettou aurait-il vraiment sacrifié ses affaires au service de ses concitoyens ?) et l'acide phosphorique (+4%). Des baisses ont été enregistrées, cependant, au niveau des ventes des agrumes (-19,2%) et des composants électroniques (-6%).
Concernant les importations, leur hausse, intervenue malgré le recul de la facture pétrolière (-7,9%), est imputable aux acquisitions hors pétrole qui ont progressé de 15,4% pour atteindre 105,6 MdsDH à fin juin dernier.
Les importations de demi-produits et les produits finis de consommation ont augmenté respectivement de 16,6% à 28 MdsDH et de 12,6% à 23,2 MdsDH. La même tendance haussière a été enregistrée au niveau des biens d'équipement (10% à 26,2 MdsDH) qui reflètent l'effort d'investissement, et des produits alimentaires (40,3% à 10,8 MdsDH), sous l'effet de la progression des achats du blé (+685,4 millions de dirhams), du maïs (+633,5 millions), de l'orge (+409 millions) et du lait (+162,3 millions).
Au terme du premier semestre 2007, les transactions commerciales du Maroc en général ont atteint 176,3 MdsDH contre 160,5 MdsDH une année auparavant, note l'Office, ajoutant que l'Europe maintient sa position de premier partenaire commercial du Maroc avec 67,7%, suivie de l'Asie (16,7%), de l'Amérique (9,6%), de l'Afrique (5,7%) et de l'Australie (0,3%). La France, premier client (28,7%) et premier fournisseur (16,1%), participe pour 20,3% dans le total des transactions commerciales du Royaume avec l'étranger. L'Espagne se place en deuxième position avec 14,2% des échanges, devant l'Italie (6,1%) et les Etats-Unis d'Amérique 4,5%).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce que l'on exporte et l'on importe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’environnement menacé par le soja en Amérique du Sud
» LE CREATIONNISME
» JT de 20h de TF1 : l'école s'exporte dans les stations de ski
» Du mauvais usage des statistiques par Nadine Morano
» Joute n°13 : Que du bleu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Actualités :: Economie-
Sauter vers: