AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prise d'otages des corèens : la honte des talibans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mehdi Z.
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 439
Age : 35
Ville,Pays : Paris, France
Ville au Maroc : Casablanca
Etudes/Emploi : Informatique
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Prise d'otages des corèens : la honte des talibans   Mar 31 Juil - 21:47

Les talibans ont donné mardi jusqu'à mercredi midi (07h30 GMT) au gouvernement afghan pour accepter un échange de prisonniers et sauver les 21 Sud-Coréens "encore vivants", au lendemain de l'assassinat d'un deuxième otage."Notre dernier ultimatum pour les 21 Sud-Coréens encore vivants a été fixé à demain midi", a déclaré par téléphone à l'AFP Youssouf Ahmadi, porte-parole des rebelles, au 13e jour de cette prise d'otages."Si
nos demandes ne sont pas respectées d'ici là, nous allons commencer à
tuer le reste des otages", a-t-il souligné, assurant que les 16 femmes
otages étaient "toutes malades".Les membres de l'Eglise presbytérienne de Saem-Mul étaient en "mission humanitaire" en Afghanistan lorsqu'ils ont été enlevés le 19 juillet dans la province de Ghazni (140 km au sud de Kaboul).Les talibans exigent la libération de huit des leurs prisonniers des geôles afghanes en échange du même nombre de Sud-Coréens, avant d'entamer de nouvelles négociations sur le sort des otages restants.Mais les autorités afghanes refusent toujours un tel échange et réclament la libération sans condition de toutes les femmes otages, au nom des "valeurs de l'islam" et par respect des traditions afghanes.Des négociations
se sont poursuivies dans la province de Ghazni entre les chefs tribaux,
qui servent de médiateurs, et les talibans, mais "sans progrès", chaque
partie campant sur ses positions, selon un des négociateurs du gouvernement afghan, Mahmoud Gailani.A Kaboul, le porte-parole du président Hamid Karzaï, Humayun Hamidzada, a déclaré que les demandes des ravisseurs devraient être rejetées "par principe" pour "ne pas encourager les prises d'otages"."Si nous continuons dans cette voie et répondons positivement aux demandes des terroristes, nous allons avoir encore plus de problèmes", a-t-il dit, en faisant référence à l'échange de prisonniers qui avait permis en mars la libération du reporter italien Daniele Mastrogiacomo.Cet échange, une première depuis le début de l'insurrection, avait été très critiqué par Londres, Washington ou des associations afghanes qui craignaient qu'il n'incite les talibans à multiplier les enlèvements.
Le président Karzaï avait juré qu'il n'y aurait plus jamais d'échanges
après celui là.Le nouvel ultimatum des talibans est tombé au lendemain de l'assassinat d'un deuxième otage dont le corps a été découvert dans la nuit par la police dans le district d'Andar. Le corps, qui avait été abandonné les mains liées le long d'une route, portait des impacts de balles à la tête, selon un correspondant de l'AFP qui a pu le voir.Les talibans avaient annoncé lundi soir avoir "exécuté" l'otage peu après l'expiration d'un ultimatum au gouvernement afghan.La victime, Shim Sung-min, 29 ans, avait démissionné récemment de son emploi dans les télécommunications pour enseigner aux handicapés pour le compte de l'Eglise Saem-Mul, selon ses proches.Un pasteur, âgé de 42 ans, le chef du groupe, avait déjà été abattu mercredi. Il était le premier otage étranger à être tué en Afghanistan depuis avril
2006.Les Sud-Coréens, pour la plupart âgés entre 20 et 35 ans, ont été enlevés alors qu'ils circulaient à bord d'un autocar privé sur l'axe Kaboul-Kandahar (sud), l'un des plus dangereux d'Afghanistan.Il s'agit du plus important groupe d'étrangers enlevé en Afghanistan depuis la chute du régime islamiste des talibans en novembre 2001.Les talibans détiennent par ailleurs un ingénieur allemand et quatre de ses collègues afghans, enlevés le 18 juillet dans la province de Wardak (100 km au sud de Kaboul), pour lesquels ils exigent aussi un échange de prisonniers.

aufaitmaroc

_________________
Mehdi
Unir pour Servir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prise d'otages des corèens : la honte des talibans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise d'Otages a Paris
» PRISE D'OTAGES EN ALGÉRIE : LA POSITION SALAFISTE - WAHHABITE (SOBRIQUET RIDICULE)
» Prise d'otages près de Rouen: le prêtre égorgé, un fidèle gravement blessé
» Prise de poids et non acceptation
» La honte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Forum Professionnel 100% Marocain :: Actualités :: Politique-
Sauter vers: